Va Doux Vent

Parmi les derniers nés de la scène gastronomique bruxelloise, ce petit resto s’est vite fait remarquer en occupant les murs laissés vides par son illustre prédécesseur : Bon Bon.

Mais les nouveaux (jeunes) propriétaires ont également reçu les éloges de la presse pour la qualité de leur cuisine.

Ce qui semble d’autant plus mérité qu’ils ont appris aux côtés des plus grands : Comme chez soi, Sea Grill, …

Va Doux Vent
Va Doux Vent

Nous voulions donc voir de plus près ce qu’il en était réellement au Va Doux Vent (ce nom évocateur est sans doute issu du “vadouvan“, un mélange d’épices indiennes, proche du Masala) !

Eh bien c’est assez réussi.

Le cadre, pratiquement inchangé depuis le départ de Christophe Hardiquest est toujours cosy et chaleureux. On perçoit immédiatement le souci de jouer dans la cour des grands : les tables sont bien dressées, le serveur est en costume, l’ambiance feutrée et intime, …

A peine installés on nous apporte un flacon de cornichons et carottes vinaigrés à l’intérieur duquel chacun doit piocher … étrange et pas forcément adéquat.

 

Va Doux Vent
Va Doux Vent

Bien que proposant deux types de menus nous optons cependant pour la carte qui propose une quinzaine de plats au total.

Après les petites mises en bouche, nous avons pris en entrée le Duo de Langoustines (comptez quand même 24€) dont nous avons adoré celle préparée en tartare, eau de fenouil poivrée, citron confits : une pure merveille !

C’est parfumé, fondant, frais et d’une douceur incroyable. Une très grande idée.

Duo de Langoustines : une en tartare, eau de fenouil poivrée, citron confits l'autre juste rôtie, parfums thaï - Va Doux Vent
Duo de Langoustines : une en tartare, eau de fenouil poivrée, citron confits l’autre juste rôtie, parfums thaï – Va Doux Vent

La Roussette (petit requin) à la crème de raifort, sorbet galanga (proche du gingembre) est très joliment présentée. De leur côté, les sardines grillées sont généreusement servies et bien goûteuses …

En plat, le bar cuit directement sur un galet de Chassepierre et servi dans son consommé de crustacés est bien ferme et relevé.

Pour sa part, la volaille patte jaune, chutney de tomates et légumes du sud, est tendre et savoureuse mais manque un peu de peps. Le tranchoir de pain aux algues et féra du Léman (poisson du lac Léman, proche du saumon) est également très bon.

En dessert, une autre excellente trouvaille : le sorbet de Kriek lambic qui accompagne la crème de mascarpone est fantastique ! N’étant pourtant pas fan de bière / kriek à la base, on a adoré ce sorbet ultra frais et parfumé qui ne présentait pas le petit côté amer de la Kriek elle-même.

Bar au galet de Chassepierre, consommé de crustacés - Va doux vent
Bar au galet de Chassepierre, consommé de crustacés – Va doux vent

 

Le vin choisi pour accompagner le tout fut un Saumur Champigny.

Bref, une délicieuse adresse où les classiques sont revisités par de petites touches audacieuses. Les présentations sont soignées. Pour leur premier resto, les chefs peuvent être fiers ! Comptez +/- 70€ par personne.

Par contre, bien que le service fût parfait toute la soirée, il est regrettable qu’en fin de repas la petite équipe s’active à faire le ménage en notre présence : tirer bruyamment une grosse poubelle au travers la salle ou laver le sol au torchon … sont des pratiques inhabituelles pour un établissement qui se veut d’un certain standing.

Mettons cela sur le compte de jeunesse…

Roussette, crème de raifort, sorbet galanga, fraîcheur citronnée - Va doux vent
Roussette, crème de raifort, sorbet galanga, fraîcheur citronnée – Va doux vent

Fermé les samedis midi, dimanches et lundis.

  

 

YoupiNote : 7,5/10

 

 

Le Va Doux Vent
Rue des Carmélites, 23
1180 Bruxelles

http://www.vadouxvent.be

Votre commentaire :

Tenez-moi au courant :
avatar
wpDiscuz