Le Mess

Cela fait déjà 15 ans que cet imposant restaurant occupe l’ancien mess de la gendarmerie.

L’adresse avait démarré en trombe pour se tasser par la suite, car, si la cuisine restait honnête, elle manquait de personnalité. Heureusement, depuis quatre ans, Marie-Pascale van Hamme a repris les choses en main aux côtés du nouveau chef Fabian Beeckman.

Le Mess
Le Mess

On y est d’ailleurs revenu par hasard et avons constaté un net changement : la déco est plus stylée, la carte a été repensée, mais ce qui nous a le plus interpellé, c’est assurément la nouvelle dynamique insufflée à cette adresse.

Le Mess a désormais une vraie personnalité, une âme. En effet, la patronne des lieux, convaincue par les bienfaits d’une cuisine plus saine autour des produits du marché, offre dorénavant une place de choix aux légumes de saison, tandis que les poissons sont pêchés de façon durable et les viandes cuites à basse température. Mais qui dit sain ne dit évidemment pas sans goût, et certaines saveurs nous rappellent même Pol Grégoire, le père de l’alimentation vive (cf Tan). Une belle référence.

Le Mess
Le Mess

C’est confortablement installés sous la vigne qui parcourt la magnifique terrasse/verrière que nous avons donc profité de ce souffle nouveau…

Nous avons ainsi apprécié les deux entrées, aussi bien le croustillant de scampis, gingembre, coriandre et zeste de citron, que les ravioles fraîches de chèvre au miel bio et thym et leur émulsion de basilic qui étaient délicieusement parfumées et goûteuses.

Croustillons de scampis - Le Mess
Croustillons de scampis – Le Mess

Mais c’est surtout le filet de volaille bio cuite à basse température, abricot, citron confit, persil et sauge qui nous a laissé un souvenir délectable. La viande était juteuse, parfumée d’épices savamment dosées et reposait sur des linguine de légumes. C’était délicieux, rafraîchissant et sain. De son côté, la noix d’entrecôte irlandaise à la sauce béarnaise était plus classique mais de belle cuisson. Relevons dans le registre carné que le Mess propose plusieurs préparations à base de bœuf Simmental, ce qui est suffisamment rare sur une carte pour le signaler.

La liste des vins a également été repensée, pour mettre les bios à l’honneur. Retenons les vins du Château Sulauze tels que le Galinette (blanc, Coteaux d’Aix), le Pomponette (rosé) ou encore en rouge le sympathique Liane (Syrah et Grenache). Notons, enfin, le nombre impressionnant de vins disponibles en 50cl.

Le Mess
Le Mess

Les prix sont abordables et le service souriant.

Fermé le samedi midi et le dimanche.

 

YoupiNote : 7,5/10

Le Mess
Boulevard Louis Schmidt, 1
1040 Bruxelles

Tél: +32 2 734 03 36

http://lemess.be/

Votre commentaire :

Tenez-moi au courant :
avatar
wpDiscuz