Chalet de la Forêt

Depuis qu’il a repris le Chalet de la Forêt il y a une quinzaine d’années, Pascal Devalkeneer a redonné ses lettres de noblesse à cette somptueuse demeure de la Forêt de Soignes. On pénètre ici comme dans un temple… sur la pointe des pieds avec la déférence et l’appréhension que la réputation du lieu impose.

Heureusement l’accueil et le service nous mettent immédiatement à l’aise: simplicité, gentillesse et attention. On passe par le petit salon pour prendre l’apéro et choisir ses plats, en toute décontraction. Même auréolé de ses deux étoiles, et appartenant au cercle très convoité des Grandes Tables du Monde, le Chalet de la Forêt n’est pas guindé, que du contraire.

 

La Chalet de la Forêt
La Chalet de la Forêt

 

Tout a été pensé pour que le moment passé ici soit une expérience unique, hors du temps. Jusqu’à la déco, revue il y a peu, et mêlant objets de design pointu et couleurs zens aux murs.

On respire, tant l’espace et les volumes sont vastes.

Charbon de petits pois, truffes - Le Chalet de la Forêt
Charbon de petits pois, truffes – Le Chalet de la Forêt

Après quelques mises en bouche, dont un surprenant Charbon de petits pois truffé dont l’effet visuel est garanti, on parcourt la carte avec délectation tant les plats paraissent alléchants. Le choix est cornélien et la formule « menu » nous a semblé être un compromis judicieux: deux entrées, un plat et un dessert pour 89 €.

Les langoustines de la première entrée sont accompagnées d’un guacamole, d’une émulsion de coco et de pamplemousse rose. Léger et frais. Petite remarque cependant : l’acidité de l’agrume nous paraît contrebalancer un peu radicalement la finesse des crustacés.

En seconde entrée, le bar et son exquise mousse de poireaux, rondelle d’oignon craquante et truffe nous confirme que l’on est entre des mains expertes.

Bar, écrasé de pommes de terre, truffe - Charbon de petits pois, truffes - Le Chalet de la Forêt
Bar, écrasé de pommes de terre, truffe – Charbon de petits pois, truffes – Le Chalet de la Forêt

 

La cuisson de ce poisson réputée délicate est absolument parfaite.

En plat, le cochon de lait farci au foie gras et trompettes de la mort est servi sur un écrasé de pommes de terre et accompagné d’une salade de bettes. Le tout est joliment exécuté et, si en bouche l’ensemble est cohérent, il manque cependant de surprise.

Sur les conseils avisés du sommelier nous dégustons, pour accompagner ce repas, un Pinot Gris Zellenberg 2009 de Marc Tempé dont la fraîcheur et le corps se marient aussi bien avec le poisson que le cochon de lait. Une superbe bouteille (69 €).

Suivent un pré-dessert, quelques mignardises (dont une tartelette à la crème brûlée et des caramels divins) ainsi qu’une élégante structure de chocolat.

On termine la soirée repus et ravis d’avoir vécu un repas sans faute.

Chalet de la Forêt
Chalet de la Forêt

Pour résumer, disons que même si la maîtrise technique est sans faille, on espérait cette petite étincelle qui fasse exploser les papilles et nous transporte. Peut-être que d’autres plats nous auraient mieux convenus. Ceci étant dit, il est certain que l’on est bien ici dans l’un des meilleurs restaurants de la capitale, et que l’ambiance est absolument magique.

Les prix sont raisonnables au vu de la qualité des produits et du service impeccable. A noter que le lunch qui est proposé à seulement 45 €.

Sublime terrasse par beau temps.

Ouvert du lundi au vendredi de 12h à 14h30 et de 19h à 22h. 

 

 

YoupiNote : 9/10

Le Chalet de la Forêt
Drève de Lorraine, 43
1180 Bruxelles

Tél : +32 2 374 54 16

http://www.lechaletdelaforet.be

  

Address: Drève de Lorraine 43, 1180 Uccle, Belgique

Votre commentaire :

Tenez-moi au courant :
avatar
wpDiscuz