La Maison du Cygne

Reconnaissable à son cygne doré, cette maison du numéro 9 de la Grand-Place fut érigée en 1698. Anciennement dédiée au commerce de la laine, cette superbe bâtisse baroque, occupée durant quelques temps par Marx, vit même se tenir en ses murs le congrès inaugural du Parti Ouvrier Belge avant de se consacrer pleinement à la restauration.

La Maison du Cygne
La Maison du Cygne

Après une période faste sur la scène gastronomique bruxelloise, il fallait toutefois regretter une certaine baisse de régime ces dernières années.

Fraicheur de Saint-Jacques marinées au citron vert, chou rave et Granny Smith - La Maison du Cygne
Fraicheur de Saint-Jacques marinées au citron vert, chou rave et Granny Smith – La Maison du Cygne

Un tel écrin ne pouvant rester en déliquescence, la société SGB, déjà à la tête notamment des Brasseries Georges, eut la judicieuse idée de le reprendre en juillet 2013.

Nous avons ainsi récemment été invité à constater le renouveau tant en cuisine qu’au niveau de la décoration. Confiée à Sandrine de Saint-Hilaire, celle-ci retrouve fort heureusement son lustre d’antan. La décoratrice, spécialiste des bâtiments historiques (Hôtel Métropole,…) s’est plongée dans le passé de la Maison pour mettre en exergue certains traits dominants qu’elle a su traduire en couleurs et en matières. Le résultat est harmonieux : le rappel de la pierre, les dorures, le bordeaux et les sièges espagnols, loin d’alourdir l’atmosphère, la rendent au contraire confortable et chaleureuse.

La Maison du Cygne
La Maison du Cygne

C’est donc dans ce cadre cossu, à la vue imprenable sur la « plus belle place du monde », que nous avons également apprécié le talent de Dimitri Strasser. Profitant de ce souffle neuf, le chef apporte désormais plus de modernité dans l’assiette en privilégiant d’avantage les produits de saison et de nouveaux modes de cuisson, comme la basse température. On se rappelle par exemple le tartare de langoustines à l’huile de café que nous avons adoré lors des mises en bouche. On le sait, accorder les crustacés crus avec un vin est toujours mission périlleuse et seul semble fonctionner un bon champagne. La Cuvée Louise 2000 de Pommery qui fut proposée était donc idéale.

Pigeon rôti, lard de Colonnata, confit d'oignons rouges et sphères de petits pois - La Maison du Cygne
Pigeon rôti, lard de Colonnata, confit d’oignons rouges et sphères de petits pois – La Maison du Cygne

En entrée, les Saint-Jacques marinées au citron vert et Granny Smith étaient délicatement parfumées, fraîches et agrémentées de touches florales. Retenons par ailleurs le pigeon rôti, lard de Colonnata et confit d’oignons rouges. L’intérêt du chef pour les nouvelles techniques culinaires transparaît dans les sphères de petits pois accompagnant ce plat bien maîtrisé. L’expérience gustative est d’autant plus aboutie que les arômes intenses de fruits noirs (mûres,…), du vin rouge sélectionné, se sont agréablement mariés au plat. Il s’agit du Dada de Rouillac, un Pessac Léognan 2011, issu d’une agriculture raisonnée et composé de Cabernet Sauvignon et de Merlot.

La Maison du Cygne
La Maison du Cygne

Toujours en matière de vins, il faut signaler un surprenant Sauvignon blanc, actuellement disponible en suggestion, du domaine Stanley Estates (Nouvelle-Zélande) aux arômes de cassis, de groseilles et même de feuilles de tomates !

Rappelons, enfin, qu’aux côtés de la Maison du Cygne version gastronomique, la Brasserie de l’Ommegang est sise au rez-de-chaussée.

Qu’on se réjouisse : aux côtés d’autres enseignes plus touristiques, nous bénéficions enfin d’un restaurant gastronomique digne de ce nom sur la Grand-Place de Bruxelles !

  

YoupiNote : 8/10

 

La Maison du Cygne
Grand-Place, 9
1000 Bruxelles

Tél : +32 511 82 44

http://www.lamaisonducygne.be

 

Address: Grand Place 9, 1000 Bruxelles, Belgique

Votre commentaire :

Tenez-moi au courant :
avatar
wpDiscuz