La Canne en ville

Cela fait plus de trente ans que ce petit resto, au nom évoquant la belle époque, s’est établi dans une ancienne boucherie du quartier du châtelain. Les propriétaires actuels ont d’ailleurs eu le bon goût d’en garder les magnifiques carrelages, créant ainsi une atmosphère originale.

D’emblée, l’accueil et le service sont charmants et les dames qui officient se plient avec sourire à nos différentes requêtes : apéritif à l’extérieur, diner à l’intérieur dans la salle principale, … et surtout nous souhaitions prendre tout notre temps pour profiter tranquillement de cette belle soirée …

Canne en ville
Canne en ville

L’endroit, certes de taille modeste, est plein et il est important de réserver, ce qui est souvent, mais pas toujours, un gage de qualité. Autant le dire : nous y avons passé un excellent moment et y avons vraiment bien mangé.

Les produits sont frais et judicieusement mis en valeur par des préparations classiques et bien maîtrisées.

Le ballotin de filet de sole, en entrée, est servi dans une mousseline d’écrevisses et fine Nantua (divine petite sauce réalisée à partir de béchamel et de beurre d’écrevisse) et s’est révélé très goûteux. La poêlée de coquilles Saint-Jacques et son aumônière de légumes, beurre blanc, classiques, sont également bien préparées : les Saint-Jacques étant de belle taille et fondantes.

Ballotin de filet de sole, mousseline d'écrevisses et fine Nantua
Ballotin de filet de sole, mousseline d’écrevisses et fine Nantua

En plat, le filet de canard grillé au gros sel (bien présent) aromatisé aux fines herbes, petit jus au vinaigre de Sancerre et au miel, compotée niçoise est une merveille ! Les nombreuses tranches de canard sont présentées sans leur graisse et sont cuites à la perfection.

La petite sauce les accompagnant est délicieusement riche (ici, mini bémol au niveau de la texture : cette sauce étant succulente, c’est juste dommage qu’elle se soit figée un peu trop vite).

La couronne de veau de lait aux olives, risotto aux champignons et au parmesan était aussi d’une tendresse incroyable. La noix de lotte, petite sauce vierge à l’artichaut, coriandre et tapenade d’olives noires, quant à elle, est tout en finesse et en délicatesse.

Canne en ville
Canne en ville

Les portions étant conséquentes, nous sautons l’étape des desserts en nous promettant d’y revenir prochainement pour goûter la double mousse de chocolat !

Pour le vin, vu les plats choisis, il était difficile de trouver l’accord parfait … Nous avons donc fait fi de toute règle pour jeter notre dévolu sur le Domaine Labranche-Laffont, un Madiran de 2008, un excellent vin tannique et boisé (30€).

Les prix sont raisonnables.

Une petite terrasse de rue, très agréable et assez calme, permet d’y prendre l’apéro ou d’y manger par beau temps.

Canne en ville
Canne en ville

Fermé le samedi midi, le dimanche et les week-ends de juillet et d’août.

La Canne en ville La Canne en ville Filet de canard grillé au gros sel aromatisé aux fines herbes, petit jus au vinaigre de Sancerre et au miel, compotée niçoise Poêlée de coquilles Saint-Jacques et son aumônière de légumes, beurre blanc Noix de lotte, petite sauce vierge à l'artichaut, coriandre et tapenade d'olives noires La Canne en ville 

YoupiNote : 7,5/10

 

La Canne en ville
Rue de la Réforme 22
1050 Bruxelles

 

Tél : +32 2 347 29 26

www.canneenville.be

 

Votre commentaire :

Tenez-moi au courant :
avatar
wpDiscuz