Flâneries Gourmandes

(Fermé définitivement)  Aaaah les Flâneries Gourmandes ! Une grande adresse. Rien que le nom donne l’eau à la bouche, comme une invitation à passer un bon moment où l’on prend le temps de la découverte. Ce n’est d’ailleurs pas notre premier passage en ces lieux : prenons alors, nous aussi, le temps d’un petit commentaire.

Les Flâneries Gourmandes
Les Flâneries Gourmandes

Au vu du caractère explosif de la cuisine, ce restaurant chaleureux d’à peine vingt couverts a le bon goût d’être feutré et simple au niveau de la déco. Afin de focaliser toute l’attention sur les plats eux-mêmes, le service est lui aussi tout en simplicité et vraiment charmant.

Ici, point de carte interminable mais un tableau où figurent une dizaine de plats où l’on pioche selon ses envies. Nous préférons nous en remettre à la créativité du chef, Alex Malaise, qui puise à son gré parmi ceux-ci pour nous composer un menu à cinq services (quatre petits plats et un dessert pour 65 € hors boissons).

Pour nous mettre en appétit, un verre de Touraine sec (Cendrillon 2010, du Domaine de la Garrelière), et une petite mise en bouche sont servis.

En accompagnement des premiers plats, un verre de Gaillac blanc (Renaissance 2009, du Domaine Rotier) est proposé.

Les Fâneries Gourmandes
Les Flâneries Gourmandes

Le premier plat est un carpaccio d’huîtres, salade d’Enoki (minis champignons blancs généralement japonais), lard grillé, mousse de choux-fleur aux algues et vinaigrette au yuzu (agrume originaire de l’est de l’Asie rappelant le citron). Les huîtres étant bien présentes, ce plat ne conviendra pas à tout le monde mais nous, on adore (le chef les a d’ailleurs remplacées par des crevettes pour l’un d’entre nous). Le mariage du lard grillé et des Enoki est détonnant et permet, néanmoins, de conserver le goût de chaque aliment.

Le deuxième plat est la grande spécialité du chef : un œuf fermier à la coque recomposé, dans lequel le jaune est cuit au bain marie et le blanc est remplacé par un coulis d’aubergines. Il est servi avec une anchoïade et des paillettes de poivrons grillés. On redoute généralement ce genre de compositions dans lesquelles le côté ludique prend parfois le pas sur les saveurs … Heureusement, ici le goût est bien maîtrisé et n’a pas été sacrifié sur l’autel de la fantaisie : le tout est harmonieux.

Le troisième plat est une panacotta à la mozzarella, stracciatella, concassé de tomates et artichaut, spaghettis de courgettes, sorbet basilic et citron. La texture est onctueuse. Ici bien qu’on ne distingue pas chaque élément, cela n’empêche pas à l’ensemble d’offrir une saveur riche et originale. Une grande réussite !

Le dernier plat est un suprême de pigeon grillé, cuisse fumée, polenta aux fruits secs, mousse de champignons, jus à l’huile de noix. Les produits sont beaux, la viande est tendre et très goûteuse.

Un verre de vin Bulgare (Terra Tangra, 2009) accompagne parfaitement ce plat.

Les Flâneries Gourmandes
Les Flâneries Gourmandes

Le chef étant un grand spécialiste des desserts nous attendions ceux-ci avec gourmandise …
Une petite mousse au chocolat et à la pistache annonce d’ailleurs l’arrivée du « vrai » dessert : une figue confite, cuite dans une croute de café, consommé de poire à la fève de Tonka, glace au café. C’est doux, délicat et, grâce à une pointe d’amertume, pas écœurant du tout. Un verre de Beaujolais effervescent accompagne ce final réussi (FRV 100).

Café et mignardises viennent clore un beau moment.

Rappelons que ce resto respecte scrupuleusement la charte du slow food et que les vins sont bios.

On aurait pu craindre un manque de cohérence au vu de la multitude des ingrédients utilisés, mais force est de constater qu’au final, le chef a su jongler subtilement entre l’originalité et le respect des produits pour un résultat délicieux. On ressent d’ailleurs, au fil des plats, tout le plaisir pris à imaginer de nouvelles combinaisons : cette cuisine est ludique et réjouissante. Osons même souligner qu’en comparaison avec nos passages précédents, elle va en s’améliorant encore. Vivement la prochaine fois !

Ouvert tous les jours sauf dimanche, lundi et jours fériés.

YoupiNote : 8,5/10

Les Flâneries Gourmandes
Rue Berckmans, 2
1060 Bruxelles

http://sites.resto.com/flaneriesgourmandes 

Votre commentaire :

Tenez-moi au courant :
avatar
wpDiscuz