Loire : nos coups de coeur

D’Angers à Saumur (en Loire) : nos 10 vins coups de cœur. A travers nos 10 vins coups de cœur, nous vous invitons à découvrir une superbe région où les vignerons sont aussi passionnés que passionnants ! A seulement quelques heures de Bruxelles, le vignoble de Loire est immense et compte 5 grands cépages. Les vins ligériens présentent, outre des vendanges souvent manuelles, certaines similitudes : généralement légers, avec une pointe d’acidité, ils sont majoritairement blancs et affichent un prix encore modéré.

Loire100-2

 A y regarder de plus près, comme nous allons le faire, les typicités apparaissent au gré des appellations.

Avant cela, saluons le courage des vignerons. Rares sont les métiers où l’on est à ce point à la merci des intempéries, comme vient de nous le rappeler le récent gel nocturne qui s’est abattu sur la région. Si l’on ajoute à cela les efforts physiques, les sommes en jeu, le temps investi,… avec en point de mire la création d’une cuvée qui devra plaire, on mesure la pression immense qui pèse sur leurs épaules. Mais le vin est aussi affaire de passion. Et quel plaisir, lorsqu’à la dégustation d’un de leurs vins, la magie s’opère. Moment de partage unique lorsque l’artiste présente son œuvre au dégustateur, béat d’admiration face au travail accompli.

Loire5
Loire58

Classés par types de vins, voici – en rouge – nos coups de coeur :

Les fines bulles

Souvent comparé à Reims, Saumur est le fief ligérien incontesté des fines bulles charmeuses et élaborées à partir du Chenin, selon la méthode traditionnelle (comme le Champagne).

Chez Gratien et Meyer, cela fait plus de 150 ans qu’Alfred Gratien a installé ses caves en bordure de Loire, dans d’anciennes galeries de tuffeau. Rejoint dans l’aventure par Jean-Albert Meyer, fils de viticulteur alsacien, ils développent rapidement leur affaire jusqu’à être reprise, dans les années 2000, par la multinationale Henkel. Si une visite des caves s’impose pour apprécier l’importance de l’entreprise et le dédale de ses galeries, la dégustation de ses cuvées en constitue le point d’orgue. Nos préférées sont, en Crémant de Loire : la Cuvée Flamme Brut (Chenin, Pinot Noir et Chardonnay) tout en fraîcheur et équilibre (10 euros seulement !), et la superbe Cuvée Flamme d’Or (Pinot Noir et Chardonnay), dont l’amplitude, la puissance et la rondeur feront merveille sur un poisson en sauce.

Loire97

Loire39

Loire34

En rosé, de joyeuses bulles nous ont charmées pour l’été : celles d’un Anjou en 100% Grolleau du Moulin de Chauvigné (à découvrir sur de délicieuses terrines préparées par Christian Termeau).

Du côté des rosés tranquilles, signalons le Rosé d’Anjou 2015 du Domaine des Deux Vallées (à 5 euros seulement), et l’Attitude du Domaine des Champs Fleuris.

Les blancs secs

Les vins blancs de l’Anjou, à base de Chenin, sont considérés comme étant plus doux qu’à l’est et qu’à l’ouest de la Loire.

Anjou blanc

Philippe Socheleau travaille majoritairement le Chenin avec son père, René, dans leur Domaine des Deux Vallées. Ce domaine familial, d’une quarantaine d’hectares, situé sur les hauteurs de Saint Aubin de Luigné, est connu de nombreux Wallons qui dégustent ses vins directement au domaine ou au Château du Mylord. Il faut reconnaître que le rapport qualité-prix est assez incroyable puisqu’il faut compter à peine 7 euros pour son Anjou Blanc Clos de la Casse 2014 tendu en bouche, plein de force et offrant de jolies notes grillées.

Loire3

Loire55

Savennières

Si les vins issus de cette appelletion prestigieuse sont généralement présentés comme denses, concentrés et terminant sur une note vanillée, nous avons été surpris par leur incroyable variété aromatique et gustative. A côté de l’AOP Savennières, on trouve une AOP Savennières-Roche-aux-Moines et, la plus petite (moins de 10 hectares), l’AOP Savennières-Coulée-de-Serrant : chacune a ses caractéristiques. A leurs têtes préside, à chaque fois, une femme (très) sympathique et au caractère (bien) trempé.

Gérée par Virginie, l’AOP Coulée de Serrant, monopole de la famille Joly, s’étend sur des vignobles plantés au 12e siècle par des Moines Cisterciens. Au domaine, elle et son mari produisent actuellement 3 vins dont l’emblématique : Coulée de Serrant.

Loire98

A Rochefort-sur-Loire, Sylvie Plessis-Termeau a créé, avec son mari Christian, le domaine du Moulin de Chauvigné. Cette femme attachante, présidente de l’AOP Savennières, nous a fait découvrir sa cuvée 2015 du Clos Brochard en AOP Svannières : minérale et en tension, elle se déploie sur d’agréables notes d’agrumes. Idéale à l’apéritif ou avec des coquilles Saint-Jacques.

Loire90

Loire91

L’AOP Savennières offre d’autres perles : le Clos du Papillon 2014 du domaine des Forges, le Clos Grand Beaupré 2014 du domaine Ogereau et les Fougeraies 2013 de Loïc Mahé.

Chapeautant l’AOP Savennières-Roche-aux-Moines, Tessa Laroche a succédé à sa mère dans la gestion du Domaine aux Moines. Cette dame charismatique au sourire communicatif a créé une élégante cuvée baptisée sobrement Domaine aux Moines 2013, pleine de matière et aux arômes complexes de fruits secs. Somptueuse avec des rillons de Touraine !

Saumur blanc

Signalons la Petite Vignole 2013, un Saumur blanc idéal à l’apéro produit par le Domaine du Caillou.

Les vins rouges

Les vins rouges de Saumur et Saumur-Champigny, à base de Cabernet Franc, nous ont séduit tout à la fois par leur fraîcheur, leur finesse et leur puissance.

Saumur-Champigny

Deux domaines situés dans le village de Turquant sont à découvrir absolument, tant pour la jovialité de leurs vignerons que pour leurs vins : celui de Denis Retiveau d’abord (domaine des Champs Fleuris) et celui de Régis Vacher (domaine du Caillou), ensuite. C’est d’ailleurs une expérience unique que nous avons eu la chance de vivre grâce à eux : une superbe dégustation au fil de la Loire et ses affluents, confortablement installés sur le pont d’une Toue cabanée ! Retapé par Denis, ce bateau de pêche fluvial était jadis utilisé par les pêcheurs notamment sur les barrages à saumons de la Loire. Rebaptisé « l’Etoile qui rit », il permet de magnifiques ballades au coeur d’une nature sauvage, un verre à la main (http://www.loire-vins-aventure.fr). Un pur moment d’évasion.

Loire99

Loire19

Outre les blancs secs et moelleux du Domaine du Caillou, nous sommes tombés sous le charme de deux Saumur-Champigny du domaine des Champs Fleuris : les Tufolies 2015, a déguster frais sur des vérines épicées et les Vieilles vignes 2014 rond, dense et soyeux.

Les vins blancs moelleux

Ayant fait la renommée de la région, les vins moelleux, issus du Chenin, n’occupent plus qu’une petite partie du vignoble angevin. Contrairement à leurs cousins du sud, ils présentent souvent une légère acidité en bouche, qui les empêche d’être trop lourd.

Côteaux de Saumur

Nous le disions en préambule, le métier de vigneron est parsemé d’embûches. Pour tenter de palier à ces difficultés, notamment économiques, nombre d’entre eux se sont regroupés, comme ce fut le cas à Saumur en 1957 sous l’impulsion de deux hommes : Robert et Marcel. La Cave coopérative de Saumur était née ! Totalisant aujourd’hui près de 300 adhérents sur 1800 hectares, cette cave descend dans les profondeurs de Saumur pour se perdre dans des kilomètres de galeries souterraines et abritant pas moins de 10 millions de bouteilles… Terre de prédilection du Cabernet Franc, la grande majorité des vins commercialisés ici est rouge, dont les Epinats en Saumur. Cela ne nous a pas empêché de découvrir un excellent Côteaux de Saumur Heritage 2014 tout en rondeur et subtilité. Il fera fureur en accompagnement d’un fromage bleu.

Loire14

Loire92

Loire17

Une autre merveille de douceur, dégustée le regard perdu dans les eaux (peu profondes) de la Loire : un Côteaux de Saumur 2014 cuvée Alexis du Domaine du Caillou avec, à nouveau, cette délicate note acidulée en finale, très agréable. Sublime de légèreté et de raffinement.

Par ailleurs, si l’ensemble de la gamme de Philippe Socheleau (domaine des Deux Vallées) est réussi, comme on l’a vu, son Côteau du Layon 1er cru Chaume cuvée Privilège en blanc moelleux sera parfait sur une salade de fruits.

Quarts de Chaume (grand cru)

Premier grand cru officiel de Loire, avec moins de 50 hectares plantés, cette appellation est probablement la plus prestigieuse de la région. Le domaine des Baumard (à Rochefort-sur-Loire), actuellement aux mains de Florent, produit d’ailleurs l’un des meilleurs nectars qui soient : un Quarts de Chaume 2007. A savourer les pieds dans le vignoble ou devant une tarte aux pommes caramélisées, juste pour le plaisir.

Loire8

Loire42

A côté de ces vins qui méritent à eux seuls le détour, la région aime célébrer la vie à travers diverses manifestations… Signalons, entre autres, Vitiloire à Tours fin mai, Anjou Vélo Vintage mi-juin et les Grandes Tablées de Saumur-Champigny début août.

Sachez, enfin, qu’une multitude d’autres activités justifient le déplacement : la visite de caves troglodytes en tuffeau, de superbes châteaux (Château de Saumur, de Montsoreau,…), de belles balades à vélo dans les vignes, un musée du champignon et évidemment d’excellentes tables.

Une superbe région que l’on a hâte de retrouver très prochainement !

Toutes les infos sur les vins du Val de Loire sont disponibles ici.

Loire93 Loire80 Loire70 Loire57 Loire71 Loire12 Loire54 Loire51 Loire13 Loire11

Votre commentaire :

Tenez-moi au courant :
avatar
Classer par:   récent | ancien
maxime vde.
maxime vde.

en tout cas ça donne envie d’un bon chenin tout ça. on pousserait bien une pointe jusque là-bas cet été…..

Marianne (Gembloux)
Marianne (Gembloux)

A vous lire il semblerait que les vins de la région ont bien évolués. Je me souviens d’être venue en Loire il y a une quinzaine d’années et cela ne m’avait pas plus impressionnée que cela. Il est grand temps que j’y revienne apparemment. Marianne

wpDiscuz